Contact

Adresse postale

16, allée du Docteur Bergonié

93190 LIVRY GARGAN

 

Téléphone
01-43-32-34-54    

Télécopie

01-43-30-48-43

 

contact@mbaconseil.com




 

 

La société unipersonnelle d'investissement à risque est une structure dont l'objectif est de favoriser l'apport de fonds à de jeunes entreprises, lors de leur création ou d'une augmentation de capital, par des investisseurs individuels. Pour compenser les risques élevés consentis par ces derniers, la SUIR bénéficie d'un régime juridique et fiscal spécifique.

La SUIR a la forme d'une SASU dont le capital est détenu par une seule personne physique. Son objet social exclusif, qui doit exister dès sa création, ne peut être que la souscription en numéraire au capital d'autres sociétés.

Celles ci doivent remplir certaines conditions:

Leur siège social doit se trouver dans un état de la CEE, elles doivent avoir au moins 5 ans d'existences, exercer une activité industrielle, commerciale ou artisanale. Ces sociétés (nouvelles ou créées pour la reprise d'une entreprise en difficulté sont détenues majoritairement par des personnes physiques de manière directe ou indirecte et sont assujetties à l'IS.  La SUIR doit détenir au moins 5%  (et au plus 30%) des droits de vote des sociétés dans lesquelles elle investit. La société peut consentir, dans la limite de 15% de ses moyens, des avances en comptes courants aux sociétés dans lesquelles elle a investi, et peut également consentir des apports d'autres éléments dans la limite de 5% de son actif.

Conditions quant à l'associé unique: il ne doit, de même que son conjoint, ses ascendants et descendants, ne doivent pas détenir ensemble directement et indirectement  plus de 25% des droits financiers et des droits de vote des sociétés dans lesquelles la SUIR investit. Il ne peut donc pas, ni l'un de ses membres de sa famille, exercer de fonction de direction.

Fiscal:

Exonération de l'impôt sur les sociétés (revenus et plus values)

En cas de non respect des conditions relatives au statut des SUIR et de l'associé unique, l'exonération est remise en cause pour l'exercice en cours et les exercices suivants.

Exonération d'impôt sur le revenu des dividendes percus pour l'associé unique si:

- les distributions sont prélevées sur des bénéfices exonérées,

- l'associé unique est fiscalement domicilié en France,

- les actions ouvrant droit à bénéfices ont été souscrites par l'associé unique initial ou transmises à un héritier ou légataire au décès de l'associé unique.

 * Depuis 2006, il n'est plus exigé que la SUIR détienne le minimum de 5% dans les sociétés dans lesquels elle investit.